Rechercher

Acquérir une habitude en 21 Jours

Dernière mise à jour : 31 août 2019





Plus on s'entraîne à construire nos habitudes, mieux on s'y prendra!!


Les personnes déterminées ont réussit à acquérir de bonnes habitudes cependant, elles nécessitent de la discipline, de la persévérance et un travail quotidien acharné pour les maintenir en place. Les habitudes naissent d'éléments déclencheurs, d'envie de changer, de comportements et de récompenses. On peut donc dire qu'il y a des circonstances qui déclenchent une envie de changer et lorsque nous sommes récompensés par le fruit de notre travail, nous voulons continuer à persévérer dans cette lancée, c'est à dire, à faire en sorte d'être récompensé à nouveau et c'est ainsi que les habitudes se créent.

Le Dr Maxwell Maltz, qui était chirurgien plasticien, voulait connaître la façon dont les gens se comportaient en les observant. Il était particulièrement curieux de savoir combien de temps il fallait aux patients pour s'habituer aux ajustements effectués pendant l'opération.

Etant donné qu'il surveillait ses patients et qu'il méditait sur ses habitudes quotidiennes, le Dr Maltz a su déterminé qu'il fallait au moins 21 jours pour que les patients commencent à s'adapter réellement et à prendre leurs habitudes. Par la suite, il a appliqué ces connaissances comme base pour de nombreuses prescriptions dans sa Psycho-Cybernétique orientée vers l'auto-assistance.


D'un autre côté, de nombreux experts ont affirmé que la formation d'une habitude est un art qui, une fois développé, tend à effectuer l'acte en mode pilote automatique, et le cerveau humain est libre d'effectuer d'autres tâches. Aucun nombre magique n'a le contrôle de la formation des habitudes. Il faut un temps de développement différent en fonction du comportement, des conditions et de l'intelligence innée de la personne pour trouver la motivation intrinsèque la plus performante pour traverser les périodes difficiles.


Prenons pour exemple Mark White, directeur de l'exploitation d'une organisation de renom. Il s'est efforcé cette année à développer une habitude commune à de nombreuses personnes : celle de s'entraîner régulièrement à la salle de sport.


Nous pouvons considérer ses premiers mois comme un coup de chance, ce qui lui a permis d'aller à la salle de sport cinq jours par semaine. Il était si excité en considérant qu'il avait maîtrisé l'art de la création d'habitudes. Mais pour Mark, la réalité s'est installée après quelques semaines lorsque les séances ont été réduites à 4 jours par semaine, puis à 2, puis à une absence pendant plusieurs semaines. Mark a réussi à accusé la pression accrue au travail, le volume de travail important, ou simplement la fatigue. Il se sentait découragé par son incapacité à intégrer la discipline et à être plus régulier. Il est nécessaire de souligner et reconnaître qu'il y aura toujours des jours de frustration mais manquer une journée ne réinitialiserait pas l’horloge de la formation d'habitude. Vous êtes les seuls acteurs de votre changement, alors ne découragez pas au premier obstacle.


Il est important de ne pas se laisser décourager, il existe diverses méthodes pour nous aider à développer une habitude. Par exemple, la routine des récompenses ou le fait de commencer avec des pas trop petits pour échouer. Effectivement, voir directement trop large et trop gros peut nous faire régresser car on risque d'être déçu si les changements ne sont pas directement présents. On peut aussi suivre les avantages de n'importe quelle façon, mais un point important à ne pas négliger est la persévérance mais il faut également que l'habitude soit délibérée, réfléchie et voulue ce qui va donner un coup de pied dans le principe le plus profond : l'intensification. Les habitudes ne sont pas une chirurgie du cerveau, au contraire, ce sont des compétences.


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout